La richesse du partage à l’OMEP : témoignages sur la dimension internationale

https://www.omep-canada.org/wp-content/uploads/2023/11/Larouche-et-al.-2023.pdf

Larouche, H., Boily, M., Lachance, S., Allaire, M.-C., Éthier, O. et Hamidi, N. (2023). La richesse du partage à l’OMEP : témoignages sur la dimension internationale. Revue préscolaire, 61(2), 60-64.   

Témoignages d’enfants: j’aime mon éducatrice ou mon enseignante, quand je suis avec elle je peux réaliser les activités suivantes…

https://omep-canada.org/wp-content/uploads/2022/08/OMEP-Livre-numerique_temoignages-1.pdf

Ce projet de l'OMEP-Canada avait pour objectif de valoriser deux professions : celle des enseignantes à l’éducation préscolaire et celle des éducatrices en services de garde et en garde scolaire. Des témoignages d’enfants âgés de 0 à 8 ans portant sur les activités qu’ils aiment le plus faire à l’école avec leur enseignante ou au service de garde avec leur éducatrice ont été récoltés. Pour rendre « vivants » ces témoignages, ce livre numérique est créé à partir de photographies et de création des enfants que nous avons questionnés. Le document est accessible aux membres de l’OMEP et au public, et ce, gratuitement.

Voyage dans l’univers de l’OMEP-Canada

https://omep-canada.org/wp-content/uploads/2021/08/OMEP_Web.pdf

L’année 2008 fut un grand moment pour le comité canadien de l’Organisation mondiale pour l’Éducation préscolaire (OMEP-Canada). En effet, nous avons eu l’honneur de recevoir l’Assemblée mondiale de l’OMEP qui célébrait ses 60 ans de fondation. Nous fêtions également les 50 ans de l’affiliation canadienne. À cette occasion, nous avons offert à tous ceux qui s’intéressent à la petite enfance un séminaire de réflexion dont le thème Nourrir la paix avec les enfants fait écho à la décennie de l’UNESCO consacrée au développement de la paix et de la non-violence. Dix ans plus tard, nous célébrons avec grande fierté nos 60 ans en même temps que les 70 ans de l’OMEP. Nous profitons également de ces événements pour souligner l’histoire de notre organisme depuis maintenant soixante ans. Tout comme l’équipe qui a préparé un premier album en 2008, nous croyons qu’il est pertinent de rappeler et de rendre visibles certaines activités de l’OMEP-Canada. Il est important de conserver cette mémoire des gestes posés, de pouvoir s’y référer, de mieux comprendre le travail de nos prédécesseurs pour améliorer le sort des jeunes enfants. Pour « nous raconter », nous avons choisi d’utiliser le concept d’abécédaire et de mettre à contribution les 26 lettres de l’alphabet. Ce choix nous rappelle le plaisir que nous avons eu à réaliser en 2004 notre abécédaire sur le développement de la paix et de la non-violence . Il nous rapproche aussi des enfants et de leur mode d’apprentissage. Malheureusement, le choix de 26 mots nous oblige à restreindre le nombre des événements à présenter. Cet album souvenir est accompagné de photos et d’illustrations et devient ainsi plus chaleureux. C’est aussi une manière de dire merci à tous les bénévoles qui ont donné vie à notre organisme voué à l’enfance. Bon anniversaire à nous. 

L’identité professionnelle de l’enseignante et de l’enseignant à l’éducation préscolaire. Entre le « je » et le « nous-autres »

https://omep-canada.org/wp-content/uploads/2021/11/Identite-professionnelle_OMEP-Canada.pdf

Ce document s’adresse aux passionné·e·s de l’éducation préscolaire, aux étudiant·e·s en formation initiale qui découvrent dans leur parcours universitaire un intérêt particulier pour les jeunes enfants, aux enseignant·e·s (en début) de carrière qui sont en quête de sens dans leur démarche professionnelle, enfin à tous ceux et celles qui, comme nous, souhaitent mieux comprendre ce concept complexe et existentiel de la construction identitaire à l’éducation préscolaire. Sans avoir la prétention d’être experts dans le domaine, c’est à titre de formateur·trice·s que nous nous sommes penchés sur ce sujet. Au départ, des questions, des réflexions, des constats nous ont réunis. Dans un souci de rendre accessibles les appuis théoriques qui ont nourri nos questionnements, nous avons recours à un ton intimiste par une écriture au « je ». À plus forte raison, ce « je » est l’élément fondateur du concept d’identité. L’approche narrative se veut engageante pour vous lecteur·trice·s par des questionnements invitant à la réflexion et à la participation à différents endroits dans le texte. Une large place est faite à l’expérience de stagiaires et d’enseignant·e·s en début de carrière pour illustrer l’identité en train de se construire. Ainsi des extraits de récits de stagiaires viennent exemplifier l’aspect dynamique du processus identitaire. Bonne lecture!

 

D'autres publications sont disponibles dans 

https://omep-canada.org/wp-content/uploads/2021/08/OMEP_Web.pdf